Bangladesh : Des garderies pour les enfants des bidonvilles

Chaque année, 400.000 personnes arrivent des zones rurales vers Dacca, capitale du Bangladesh. La plupart de ces personnes sont des femmes très pauvres qui recherchent des opportunités de travail dans l'industrie textile. Elles sont forcées de vivre dans les bidonvilles de la capitale - bien souvent des implantations illégales et dépourvues de toute infrastructure - et doivent faire face à de nombreux problèmes : mauvaises conditions de travail, violences, pas d’accès aux soins de santé, etc. Pour pouvoir travailler, elles laissent bien souvent leurs enfants en âge préscolaire seuls pendant la journée, les exposant au risque d'abus ou d'accident. Des possibilités de garde pour les enfants sont donc essentielles.

L’action de Caritas Luxembourg

Caritas Luxembourg soutient la mise en place de crèches pour les enfants des travailleurs de l'industrie textile, de la naissance à 5 ans. 

A ce jour, 10 crèches permettant d’accueillir 200 enfants ont été mises en place, avec la participation de la communauté locale. Un personnel qualifié et formé dans le domaine de l'éducation de la petite enfance - recruté parmi la communauté locale - accompagne et entoure les bébés et les jeunes enfants dans leurs activités quotidienne. Les éducatrices donnent ainsi aux enfants la sécurité et une base sûre et stable, condition préalable à tout développement et apprentissage. Les femmes sans-emploi sont également encouragées à mettre sur pied leur propre crèche à domicile, leur garantissant ainsi un revenu et offrant des possibilités de gardes à d'autres mères.

La mise en place de crèches est normalement prévue par la loi bengalie pour toute entreprise qui emploie un minimum de 50 personnes. Ce projet de mise en place de crèche - avec ses standards de haute qualité concernant l'éducation de la petite enfance - se veut donc être un exemple qui soit copié à l'avenir, tant par des initiatives privées que par les usines de confection textile. Ceci permettra d'aboutir à un vrai changement politique et sociétal et d'améliorer les conditions de vie des travailleurs de l'industrie textile et de leurs enfants.

Faire un don pour les projets liés à l'enfance