Luxembourg : Une meilleure estime d’eux-mêmes pour des jeunes placés en foyer

Les enfants et jeunes placés dans les foyers de Caritas ont souvent subi de graves traumatismes. Les raisons pour lesquelles ils ont été placés sont diverses : crise familiale due au chômage, à un divorce, à une maladie voire à un décès, mais aussi violence et mauvais traitements physiques, psychiques et sexuels. Etant donné leurs difficultés, notamment en ce qui concerne les relations sociales, les équipes encadrantes des foyers accordent une importance primordiale aux soins thérapeutiques au sens large. A côté du travail des psychologues et des thérapeutes, les éducateurs proposent des activités visant à améliorer le bien-être des jeunes.

Des voyages pédagogiques adaptés aux problèmes et aux besoins des jeunes sont ainsi régulièrement organisés. Ces voyages sont axés sur l’échange interculturel et l’aide au développement.

Action de Caritas Luxembourg

Récemment, 4 éducateurs et 8 adolescents de l'Institut Saint Joseph de Rumelange, géré par Caritas Luxembourg, se sont rendus au Laos pour aller à la rencontre des jeunes lycéens de Thathom.

Construire pour se reconstruire

Si l'équipe luxembourgeoise s'est rendue jusqu'au Laos, c'est pour apporter sa contribution au projet qu'y mène Caritas Luxembourg. En effet il y a quelques années un internat hébergeant une centaine d'enfants a vu le jour au lycée régional de Thathom. Il s'agit maintenant de procéder à une nouvelle extension de cet établissement qui comprendra six salles de classe supplémentaires et une bibliothèque. A côté du travail sur le terrain, les loisirs ne manquent pas avec deux temps forts : un tournoi de foot et des épreuves culinaires pendant lesquelles Laotiens et Luxembourgeois ont fait des prouesses pour cuisiner des plats biens typiques.

L’effet pédagogique escompté est qu’ils arrivent à porter un regard différent sur eux-mêmes ainsi que sur leur situation, afin qu’ils puissent développer une image plus positive d’eux-mêmes. «C'était une aventure extraordinaire. Je suis très fier d'y avoir participé et je suis certain que désormais je ne verrai plus jamais la vie sous le même angle» rapport l'un des participants luxembourgeois.

Faire un don