Luxembourg : Une place dans notre société pour les femmes réfugiées

Contexte

Trop souvent, le rôle des femmes demandeuses de protection internationale se cantonne à l’éducation des enfants lorsqu’elles sont mères et aux tâches ménagères. Elles ont rarement l’occasion de s’exprimer pleinement, pas plus que de s’engager dans des apprentissages tels que par exemple celui des langues usuelles du pays. D’un point de vue culturel, elles se retrouvent souvent recluses à un second plan.

C’est précisément parce que ce temps passé dans l’attente est souvent long et passif, limité quant aux actions possibles de par le cadre législatif, par exemple pour accéder à un emploi, que Caritas Luxembourg tient à agir auprès d’elles pour susciter leurs nombreuses compétences, les faire connaître, et surtout leur ôter l’impression d’être insignifiantes et inutiles.

L’action de Caritas Luxembourg

Il s’agit dans le cadre de cette action de permettre à ces femmes « d’exister » autrement, et aux hommes – au moins certains - de leur faire accepter qu’elles puissent avoir un rôle nouveau sinon différent. L’action consiste à organiser des ateliers réservés aux femmes à Luxembourg-ville au Foyer Saint Antoine ainsi qu’au Centre de rencontre multiculturel Oasis à Wiltz. Il s’agit de deux institutions gérées par Caritas Luxembourg, habitées et fréquentées par de nombreuses femmes.
Ces rencontres doivent avoir une certaine régularité, et pour cela il est prévu qu’elles se déroulent une à trois fois par semaine, revêtant différents aspects :

  • des modules de formation aux langues, à l’informatique,
  • des ateliers d’expression artistique (peinture, couture, bricolage, cuisine…),
  • des séances sportives (atelier gymnastique, fitness…) pour se sentir bien dans son corps,
  • des réunions thématiques, portant sur des sujets susceptibles de les concerner (santé, sexualité et contraception, hygiène alimentaire…),
  • des séances esthétiques (maquillage, massages, coiffure…) afin de valoriser l’image de soi et de (re)prendre confiance.

Ces rencontres sont pour les femmes l’occasion de faire connaissance et de s’exprimer autour de sujets et de soucis qu’elles peuvent alors partager. Elles sont actrices et participent à l’organisation des ateliers.

Faire un don