Un lit et une couette au chaud pendant les froides nuits d'hiver

Vendredi 30 décembre 2016

Un lit et une couette au chaud pendant les froides nuits d'hiver

A proximité de l'aéroport, un bâtiment qui abritait autrefois des bureaux, a été complètement reconverti. Il offre désormais du 1er décembre au 31 mars un toit à celles et ceux qui sont dépourvus de domicile. L’asbl Caritas Accueil et Solidarité, dirigée par Andreas Vogt, gère cet hébergement de nuit pour le compte du Ministère de la Famille et de l’Intégration. Il est régulièrement sur place et raconte.

Contrairement à ce qu'on dit, les années se suivent et ne se ressemblent pas. L'hiver précédent a été marqué par des températures clémentes si bien que la Wanteraktioun de 2015 a commencé en douceur avec une porte s'ouvrant au début à une petite vingtaine de personnes. Cette fois, le froid est beaucoup plus vif. Dès le lancement de l’action, le 1er décembre dernier, nous avons enregistré une affluence inhabituelle allant jusqu'à une soixantaine de personnes, voire plus. L’hébergement de nuit de la Wanteraktioun ouvre ses portes à 19 h. Les derniers arrivants peuvent encore s'y présenter jusqu'à 23 h. 

L'arrivée se fait selon une procédure bien rôdée. Chaque participant est enregistré et un lit lui est assigné. 200 lits sont disponibles, mais depuis son ouverture, le seuil d’occupation de 120 lits n'a jamais été franchi. L’âge des usagers varie de 18 ans à 60 ans. Des familles avec enfants en situation d’urgence sont également accueillies, puis référées à des structures plus appropriées. Jusqu’à 5 familles peuvent être hébergées. Les mineurs non accompagnés, ainsi que les demandeurs de protection internationale, sont, quant à eux, redirigés vers d’autres structures d’accueil. L'accès au site se fait grâce à une ligne spécifique de bus qui part de Bonnevoie et passe par la gare. L’information circule dans les différentes structures de Caritas Accueil et Solidarité asbl, comme le centre Ulysse ou le bistrot social « Le Courage », mais aussi via d’autres associations sur le terrain, notamment la Croix-Rouge Luxembourgeoise et Inter-Actions asbl qui participent également à la Wanteraktioun et qui prennent notamment en charge le volet jour et la coordination, ou encore le bouche à oreille.

Le soir, une collation est servie par les bénévoles qui sont de plus en plus nombreux à se relayer en soirée ou au petit matin. Nous les remercions de tout cœur pour leur engagement. Une équipe d’éducateurs de Caritas Accueil et Solidarité asbl est également sur place en permanence.

Ici, le réveil sonne à 7 h. L’hébergement de nuit se vide après 9 h et un bus ramène les usagers vers la ville.

L’hébergement de nuit de la Wanteraktioun en chiffre :

  • 10 lits pour les femmes
  • 170 lits pour les hommes
  • 20 lits pour familles avec enfants
  • 4 éducateurs et une assistante sociale de Caritas
  • 60 bénévoles qui se relaient
  • 2 membres d'une société de gardiennage

Revenir à la liste des actualités