Comment arrivez-vous à vivre avec ces histoires terribles sans fin? Témoignages

Vendredi 30 décembre 2016

Comment arrivez-vous à vivre avec ces histoires terribles sans fin? Témoignages

Suite des témoignages de collaborateurs de Caritas Luxembourg présents à la frontière turque pour apporter aux rescapés d'Alep nourriture et biens de première nécessité. Voici ce qu'ils nous ont répondu à la question : Comment arrivez-vous à vivre avec ces histoires terribles sans fin?

Hend Jbara: "Je suis toujours choquée quand je rentre chez moi. Je ne peux pas m’imaginer être à leur place. Tous les enfants que je rencontre sont dans un état psychologique étrange, avec des périodes de rires et de jeux, qui alternent avec des moments de tristesse et de pleurs."

Maher Younes: "Nous essayons de les écouter et de les supporter psychologiquement. Mais toutes les histoires qu’ils nous racontent sont tellement difficiles à entendre."

Ali Skeef: "Je ne sais pas. J’ai récemment vu un enfant plein de poussière dans les cheveux. J’ai voulu la lui enlever et il m’a dit : « C’est la poussière d’Alep et je veux la garder sur moi. »"

Revenir à la liste des actualités